Projet RHYTMME : une intallation sous haute surveillance

Les équipes LISA et 4M du CNRM opèrent conjointement depuis près
de 9 mois un ensemble de capteurs visant à évaluer la qualité des mesures de
réflectivité des premiers radars en bande X du réseau RHYTMME et à tester des
moyens d’améliorer les lames d’eau radar calculées en fond de vallée. Le dispositif expérimental, déployé sur le toit de la gendarmerie de Puget-Théniers (basse vallée du Var), est composé d’une station sol, d’un pluviomètre, d’un disdromètre et d’un radar pluviométrique à visée verticale (MRR) qui mesure jusqu’à 3000 mètres d’altitude.

PNG - 243.6 ko
Première image de surveillance du MRR


Pour plus de détails sur le projet.

La plateforme, entièrement pilotée et surveillée depuis Toulouse grâce aux
technologies de communication offertes par les routeurs 3G, a récemment vu son dispositif renforcé par l’ajout de nouvelles fonctionnalités de surveillance qui
permettront de monitorer les températures de fonctionnement des équipements et d’avoir une couverture visuelle régulière sur l’ensemble des capteurs.
Des solutions techniques innovantes ont été mises en oeuvre et testées dans le cadre de cette expérimentation comme par exemple la coupure automatique de l’émission du MRR au passage de certains satellites pour des raisons de compatibilité électromagnétique, le réchauffage de la parabobe du MRR, la virtualisation des systèmes d’acquisition, la ventilation régulée de l’équipement informatique.
Ces solutions techniques profiteront pleinement aux expériences à venir, à commencer par HyMeX dès l’an prochain.

PNG - 214.5 ko
L’équipe Lisa encadre deux gendarmes